Roadtrip à Zadar (Croatie) !

Bonjour !

Certains d’entre vous le savent, je suis parti en Croatie en juin 2017, et plus précisément à Zadar. Et suite à ce voyage, et pour les futurs visiteurs de ce magnifique pays, je vais vous partager mon ressenti et mon expérience (qui fut la première en terme de « grand » voyage !).

Let’s go !

Quelques informations sur la Croatie pour commencer !

  • Langue officielle : le Croate
  • Capital : Zagreb
  • Superficie totale : 56 594 km²
  • Principales villes : Zagreb, Split, Rijeka, Osijek et Zadar
  • Monnaie : Kuna (HRK)

Informations trouvées sur Wikipédia

Pour ce voyage, je suis parti de l’aéroport de Charleroi, qui désert les plus importants aéroports de l’Union Européenne. La différence de taille est déjà flagrant en partant de Charleroi, et en arrivant à Zadar. L’aéroport est assez petit en lui-même, et il n’y a aucun magasin ou café comme on trouve dans la plupart des autres aéroports. L’aéroport se trouve à quelques minutes de bus de la gare routière centrale de Zadar, qui regroupe la majorité des départs et arrivées de bus, le moyen de locomotion le plus répondu en Croatie (hormis la voiture, of course !). C’est simple de s’y repérer, vous ne serez pas perdu !

Zadar, le point d’entrée en Croatie

Arrivé à la gare routière, j’ai commencé à visiter Zadar et son centre ville pour la première soirée et nuit sur place. La ville regorge de coins et d’architectures historiques, elle est située au bord de la mer Adriatique ce qui nous donne une vue sur le couché du soleil magnifique.

Le 12 juin 2017

Le centre ville est assez petit, malgré ses nombreuses petites ruelles. Cependant, il est très actif, même tard dans le nuit, et ce en pleine semaine. La majorité des bars et restaurants sont ouverts jusqu’à 3h ou 4h du matin. Les Croates sont très accueillants et parlent facilement anglais, ce qui est une bonne chose si l’on ne parle pas le Croate. L’échange se fait aisément avec la population locale. C’est très simple pour se restaurer, il y a beaucoup de petits snacks, de restaurants, de magasins de souvenirs. Il faut savoir aussi que Zadar est assez réputée par beaucoup de français. Sur les 4 jours que j’ai passé à l’hôtel, la majorité des voyageurs étaient français.

Dugi otok

Dugi otok est une petite île située à quelques kilomètres de la côté Croate. Le long de la berge, beaucoup de petits commerçants proposent de vous emmener sur l’une des nombreuses îles qui entourent Zadar, contre quelques Kunas. Et, après plus de deux heures de bateau, et une visite à travers l’une des seules ville de Dugi otok, on tombe sur ce genre de plage et de paysage :

Le 13 juin 2017

Il est possible de se baigner dans cette eau turquoise. J’imagine que ça dépend de la saison mais l’eau y est relativement chaude, propre et très agréable. Même pour un mois de juin, c’était relativement calme et sans trop de touristes. Par contre, je vous conseille fortement (surtout si vous n’êtes pas habitué au soleil) de bien vous protéger. Sinon, il est possible que vous subissez un coup de soleil comme j’ai pu en être témoin :mrgreen:

Bien sûr, ce n’est pas la seule île qui est possible de visiter, mais pour l’avoir faite, je vous la conseille fortement.

Zagreb, capitale de la Croatie

En ce qui concerne Zagreb, c’est relativement différent. Même si c’est plutôt une grande ville (ce qui est normal pour une capitale), la ville est assez triste. Si la vue en haut de la tour de Lotrščak est magnifique, ça reste relativement faible pour une capitale. Cependant, l’architecture et les petites ruelles typique de la Croatie sont intéressantes à découvrir. Beaucoup de bâtiments et lieux peuvent être visités.

Le 14 juin 2017

Je vous conseille de visiter les lieux cultes de Zagreb comme :

  • L’église Saint-Marc
  • La cathédrale de Zagreb
  • Le jardin botanique de Zagreb
  • Le musée des Arts Contemporains
  • Le musée de Zagreb
  • La tour Lotrščak
  • La Stone Gate

Les Lacs de Plitvice

Quand on parle de Croatie, on pense tout de suite aux Lacs de Plitvice. Et, sans exagérer, la réputation de ces lacs est clairement à la hauteur. Vous ne pouvez pas aller en Croatie sans faire un détour par ces lacs ! Cependant, pour profiter pleinement des lieux, je vous conseille de prendre un guide. C’est un endroit immense et il est important d’être accompagné pour profiter un maximum de ces paysages. Il est interdit de se baigner dans ces lacs, vu que c’est un parc inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Le 15 juin 2017

Le parc, d’une superficie de 296 kilomètres carrés, comprend non seulement les Lacs de Plitvice, qui forment un ensemble de seize grands lacs, reliés entre eux par 92 cascades ou de petites rivières tourmentées. Mais aussi la forêt environnante qui abrite de nombreuses espèces animales et végétales rares. Un chemin en rondins de bois fait le tour du parc, mais il est aussi possible de le visiter en utilisant un train et de traverser les plus grands des lacs en bateau. Hormis le chemin et les quelques aménagements, la nature est laissée à l’état sauvage, aucune intervention humaine n’étant autorisée.

Split

Pour clôturer ce voyage, je suis allé à Split. La ville est la seconde ville de la Croatie la plus peuplée. Elle est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Également située sur la côte, la ville est en réalité un port, même si à première vue, ce n’est pas visible. Le centre est très beau avec ses anciennes constructions et ses lieux incroyables. Vous pouvez également profiter de Split en vous installant tranquillement sur l’une des nombreuses plages.

Lieux à visiter en priorité à Split :

  • Le palais et le mausolée de Dioclétien
  • La statue de Grgur Ninski
  • La cathédrale et le beffroi de St. Domnius

Le 15 juin 2017

Conclusion

Si vous souhaitez visiter la Croatie et ses principales villes, Zadar est la solution idéale. Bien sûr, il est important de préparer son voyage mais avec sa gare routière active, la majorité des grandes villes sont accessible depuis Zadar. La Croatie est un magnifique pays qui mérite d’être connu comme une destination phare, à faire au moins une fois dans sa vie ! De plus, les tarifs sont très accessible, que ça soit pour s’y rendre ou pour s’y loger. Il est également important de se renseigner sur le taux de change entre l’Euro et le Kuna, qui permettra d’éviter les mauvaises surprises.